Auto-Psychologie

Diogène, je te salue !

Ça y est : je suis devenu un ermite, un ours, un pestiféré également et c’est moins une victoire, le reste non plus d’ailleurs. J’ai pas envie de voir des têtes de personnes, de voir des gens. De me faire en amont de nouveaux souvenirs, issus de situations sociales, situations suscitant des émotions sur le coup, dont certaines peuvent être qualifiées de pénibles. Quand ces scènes deviennent souvenirs, que le sujet se les remémore, les émotions enregistrées reviennent et envahissent le cortex préfrontal (ta gueule), et elles sont parfois estompées, d’autres fois déformées ou amplifiées, et pire, d’autres émotions peuvent naître ensuite, découlant des premières, c’est sans fin (si si, ta gueule).

Je souligne mes conneries, c’est bon ? On se calme, O.K. ? Nan mais je me parle à moi. C’est pas en italique c’est parce que l’italique c’est surfait de nos jours… Eh, « ta gueule » c’est pas la seule réponse que j’apporte à des trucs mentaux du style de ceux décrits précédemment, des fois je réponds aussi « allez tous vous faire enculer« , suivi parfois -rarement- d’un « pourquoi ? » ou d’un « mais non…« , ou encore plus pathétique de dentelles dégoulinantes de confiture : au lieu de dire « enculer » je remplace au dernier moment par « aimer » (je sais, je sais, c’est beau – ta gueule).

Et quelle prétention de se comparer à (ou de se réclamer de) Diogène ! Tu n’arrives pas à l’ongle dégueulasse de son orteil crasseux petit scarabée adepte des bouses de bisons (surtout depuis qu’on t’a dit que ça se fumait espèce de drogué immonde), tu peux encore ramper à ses pieds magistraux mais je doute qu’il te gratifie d’autre chose que de son mépris, scélérat…

Ferme donc ta minuscule et insignifiante toute petite gueule…

4 réflexions au sujet de “Diogène, je te salue !”

  1. XD faut arrêter de vénérer Diogène, c’était sûrement un petit con à moitié défoncé comme nous tous, c’est pour ça qu’il a eu un ou deux éclairs de génie… Pour moi c’est pas un «««pêché d’ubris»»» de se comparer à Diogène, ça va…

    J'aime

    1. Haha ! Shame on me mais je ne connais ce mec que par deux détails ; ermite dans un soi disant tonneau et pote des chiens errants, à l’origine du cynisme c’est un courant philosophique je crois, faudra que j’approfondisse ça. J’écoutais Diogène série 87 de Thiéfaine quand j’écrivais ça voilà pourquoi Diogène je te salue

      Aimé par 1 personne

      1. XD je vois. bah personne ne connaît grand chose de plus sur lui, mais pour avoir choisi d’aller vivre dans un tonneau puis de filer son tonneau à un chien errant fallait être relativement taré je pense, donc ça m’étonnerait fort qu’il ait été un haut dignitaire ou quelqu’un de très acclamé à son époque…
        et je sais pas trop de quoi il vivait mais bon s’il est surtout connu pour avoir été SDF par choix de vie je pense que le reste de son style de vie devait suivre (c’est qu’une supposition). en tout cas ça devait être quelqu’un d’intéressant.
        Je connais pas cette chanson, mais je connais Thiéfaine. Faudra que je l’écoute.

        J'aime

      2. C’est un philosophe du courant cynique. J’ai pas été au lycée, j’aurais adoré je pense les cours de philo si pas trop scolaire. Le cynisme est un masque sociétal en tous cas, ça l’est devenu. Pour la survie, je crois qu’il vivait de dons.
        D’autres font ça : les Sâdhu en Inde, ils sont considérés comme des demi-dieux, et les gens leur donnent des offrandes (je crois qu’ils sont un peu obligés par leur religion ou leurs traditions enfin c’est quelque chose qui se fait). Les Sâdhu ne sont pas des cyniques, mais pas loin… ils vivent nus, se laissent pousser les cheveux ad vitam eternam, et ne font rien d’autre que méditer et prier. Certaines cultures, civilisations actuelles ou anciennes, ne voient pas de la même manière le fait d’être SDF. Tout comme dans certaines cultures, il n’existait pas de verbe avoir avant que l’homme blanc ne vienne imposer ses valeurs libérales, de commerce, de propriété privée sur tout et n’importe quoi, des objets aux humains en passant par les animaux. Donc le rapport aux possessions, au fait d’habiter, de posséder, ne sont pas les mêmes selon beaucoup de facteurs.
        J’ai lu ceci y a un moment, ça reste une de mes références :
        « J’avais été fort surpris en découvrant que, dans les langues modernes de l’Inde, il n’existe pas de verbe avoir. Puisque le langage forme notre façon de penser dès que nous commençons à parler, la différence est grande entre notre monde et une société dans laquelle on ne connaît pas le verbe avoir et où on utilise des périphrases fondées sur le verbe être. Au lieu de « j’ai deux enfants », on dit « deux enfants sont auprès de moi ». La distinction des deux domaines de l’avoir et de l’être apporte beaucoup à la compréhension. » Arnaud Desjardins (Un grain de sagesse)
        Quant à Thiéfaine, sans commentaire :) Soleil cherche futur, pour moi c’est son album chef d’oeuvre… années 80… intemporel. Plus sombre, tu fais pas.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s