Auto-Psychologie

Quand on cherche, paraît qu’on trouve

Alors voici. Ce que j’ai découvert cette nuit, enfin quand je dis ça, ça donne l’impression que j’y ai pensé toute la nuit, et je n’y ai pensé que 30 secondes en tout et pour tout, j’ai bien des choses autres à penser que crois-tu ?

Assez de suspense…

Il est certains moments où je repense à d’autres moments, où il y a eu interaction avec un ou plusieurs individus, et mécaniquement mon esprit tente de se substituer à eux pour deviner leurs pensées lors de ces moments passés. Chose que je ne peux faire uniquement que quand je connais personnellement et vraiment bien l’individu, mais même là c’est risqué, voire malsain. Bref, leurs pensées sont systématiquement négatives, c’est évident, car si moi je m’aime, « on » ne m’aime pas, victimisation… Et alors, automatiquement, l’autoflagellation arrive via un… ta gueule

Ta gueule ça veut dire aussi « n’ose rien, ne dis rien, ne pense pas, tu n’es rien, tu es une merde et tu n’arriveras jamais à rien, alors ta gueule » . Ce genre de choses.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s