Auto-Psychologie

Solitude caféinnée

C’est évidemment la solitude qui me pousse à écrire tout ça ; évidemment ? ça aurait pu être autre chose, mais ça ne l’est pas, bref. Pourquoi « être seul » a une odeur nauséabonde d’office ? Sans doute parce que les gens n’aiment pas être seuls, puisqu’ils ne peuvent pas être en paix avec eux-mêmes…

Lorsque tu es seul il n’y a que toi, c’est sûr, alors j’ai tout et rien dit à la fois ici. L’idée c’est que tant que l’individu n’est pas en paix (ou relativement en paix) avec lui-même, être seul lui foutra les boules… Si tu ne te supportes pas, tu ne supporteras pas d’être seul, enfin ça me semble logique.

Bon, par contre j’ai un peu réussi à analyser le truc du « ta gueule » cette nuit en ne dormant pas comme d’habitude, l’insomnie étant propice à la réflexion et aux révélations « explicationnelles« . J’ai besoin d’un autre café, et si possible un croissant ou un truc qui se bouffe ET qui se marie bien au café (non… le shit ça se bouffe pas, enfin pas tel quel).

Oui, je sais… Ta gueule.

4 réflexions au sujet de “Solitude caféinnée”

  1. ça fait plusieurs fois que je me fais la réflexion en te lisant mais faut pas confondre «solitude» et «isolement»… t’as l’air de kiffer être seul, or la solitude c’est justement quand tu ne kiffes pas de l’être… solitude = sentiment de manque dû à un isolement non choisi (en gros)

    J'aime

    1. J’ouvre le Larousse :

      Solitude : état d’une personne seule ; isolement : il supporte mal la solitude

      La notion de choix n’est pas dans cette définition, ni le fait d’aimer ça ou pas, de le subir ou de le vivre sereinement.

      Solitaire : qui aime la solitude.

      Donc, selon en tous cas cette référence et y en a d’autres certainement, l’isolement est aussi de la solitude. Mais tout est discutable :)

      J'aime

      1. 1. l’exemple donné est «il supporte mal la solitude»
        2. tu ne donnes pas la définition d’isolement selon ce même dictionnaire
        3. selon le wiktionnaire «solitude» a deux sens :
        – état d’une personne qui est seule, qui est retirée du commerce du monde
        – (figuré) sentiment d’être seul ou abandonné.
        4. au temps pour moi je ne trouve aucune source qui confirme ce que je dis, mais l’erreur vient du fait que la solitude peut être un sentiment contrairement à l’isolement qui est nécessairement un état.

        J'aime

      2. Je pense qu’on pourrait se demander ceci : est-ce qu’on parle ici de ressenti, ou de faits ? Il vit dans la solitude. C’est un fait. J’ai un sentiment de solitude. C’est un ressenti. C’est un peu comme l’amour, c’est un mot à double sens, selon si on considère ça comme un besoin ou un sentiment. L’amour ne peut pas être un besoin et un sentiment en même temps. Bon, ça c’est pas de moi. Disons que ce n’est pas une réflexion aboutie et que je me réfère encore à la source suivante où il en parle à un moment, ça dure 3h cela dit c’est vraiment intéressant comme concept global, c’est Marshall Rosenberg – les bases de la communication non violente en français – faut passer outre le côté culcul du début il chante pas super bien, mais c’était un bon gars bien intentionné – il est mort depuis : https://www.youtube.com/watch?v=bIjRxdN-kL8

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s