Auto-Psychologie

Un besoin irréprescible

C’est celui d’écrire, c’est plus intéressant, pour ma part, que lire, que toute autre chose ou activité, en tous cas maintenant. Même un bon jeu, ça me tente pas. Et ce besoin correspond je suppose, à cette solitude dont j’ai déjà parlé et que j’assume volontiers. Et que je ne supporte pas, ce n’est pas le bon verbe, je la vis, simplement.

Ne suis-je pas en train de tenter de me faire croire à des trucs pas vrais ?

Avant (avant quoi ? là je sais pas) ça aurait pu être le cas, maintenant, la vérité c’est que j’apprécie autant la solitude que la présence de personnes bien définies, les gens que je sais aimer, ceux que j’ai choisis pour amis (waow ça sonne super solennel, ça pourrait être des paroles de chanson gnangnan, « les gens… que je sais aimeeeeer yéyéyé » – ta gueule). Et bon, quand je ne suis pas de bonne compagnie je ne m’impose pas, dans ce type de cas je préfère rester tout seul.

Mais ça veut dire quoi « pas de bonne compagnie » ?

Plein de choses… A suivre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s