Auto-Psychologie

Casse-cou(illes)

Bon, c’est clairement pas ma période en ce moment, mais j’ai pas toujours été comme ça, y a aussi eu quelques périodes d’extase permanente, sous opiacés, pendant lesquelles j’étais relativement tranquille, sans déprimer. Je me fais un peu penser au héros de Flash vers la fin du livre, tellement pourri par les drogues qu’il peut plus bouger, obligé de se faire extraire jusqu’en France direction la cure, en hélico.

Je m’endors furtivement, et me réveille maintenant en plein rêve. Avec des symptômes de manque. Douleurs amplifiées, sensation de mal-être terrible, d’oppression, et la seule langue que je puisse exprimer dans ces moments, c’est celle des gémissements. Ah oui, aussi, tout à l’heure je me suis cogné en tentant de récupérer le clébard pour rentrer de la balade, j’ai pas senti sur le coup quoi que ce soit, mais en rentrant j’avais mal à la jambe. Ce matin c’est hard. J’ai l’impression qu’à peine je me cogne, ça enfle comme si j’avais un truc cassé. Faut dire que je suis du genre casse-cou aussi, et que n’étant plus tout jeune, il se peut que mon corps fatigue un peu. Cela dit, c’est pas des choses qui arrivent à 40 ans, on parle de force de l’âge à ce stade. Y a pas lieu de s’affoler, tout se résorbe assez vite, ma petite blessure à la jambe va donc s’estomper jusqu’à disparaître en moins d’une semaine. Pas comme les côtes !

Là, je m’occupe, j’ai fait chauffer un café, et le fait d’écrire me fait me concentrer sur autre chose, ce qui fait que ça va. En fait c’est surtout en mode sommeil que ça va pas. Quand je m’allonge, c’est génial, sensations de douceurs, d’enveloppement dans la couette, diffusion par le cerveau de je ne sais quelle molécule (dopamine ou endorphine) très agréable dans tout le corps, une belle vague, peur de bander vite fait parce que cette sensation agréable passe partout, y compris au niveau du sexe, ça part du haut du corps et ça descend vers les pieds. C’est naturel ça. C’est le type de sensation qu’on peut avoir quand on se gave de chocolat par exemple. Des fois ça rate pas, je sens un truc au niveau de la bite et je dois me relever, m’asseoir, feinter pour que l’érection passe. Si elle passe pas, je me lève et je vais faire un truc, m’occuper et elle passe systématiquement (ou une branlette ça marche aussi, selon le degré d’envie ou de pas envie). Ensuite je retourne au pieu. Si elle passe direct, je me rallonge et là je m’endors généralement. Une heure maximum plus tard, c’est l’hécatombe. Je me réveille en plein rêve, paniqué, gémissant, du mal à respirer, mal partout (jambe + côtes + vertèbre + pieds), je ne peux pas encore me mettre sur le côté à cause des côtes pas tout à fait remises, alors je tangue, gauche, droite, et je dois me lever. C’est trop pénible.

Je mets le nez dans mes nouveaux dictionnaires, c’est un grand plaisir, mais j’ai besoin d’une loupe ! C’est écrit en tout petit, y a des tonnes de blabla, de lignes, de colonnes, mais qu’est-ce que j’aime ça ! C’est vraiment grisant. Mais j’ai besoin de beaucoup plus que d’une loupe, j’ai besoin d’un bureau et d’une chaise de bureau, et rien que ça ferait du bien à mes reins, enfin non, mais leur permettrait de respirer un peu disons. J’attends, j’ai toujours pas trouvé la force de déclencher tout pour déménager, j’arrive même pas à renvoyer un papier de paperasse. Va pourtant falloir…

Je me vois déjà sur mon petit bureau – y aurait de la place, ce serait un grand bureau à la réflexion – avec ma souris à droite, mon clavier à gauche, et plutôt que de rechercher un mot à l’aide d’un moteur, le dictionnaire ouvert au centre de la table, une loupe dans ma main droite, l’oeil froncé de concentration, ma main gauche tournant les pages frénétiquement jusqu’à… Voilà… C’est la bonne page. Qu’est-ce qu’ils disent sur le mot « pénible »…? Qui se fait avec peine. Aaaah oui effectivement ce sont deux mots de la même famille. Peine… Y a pas assez de lumière ici ! Ni de place ! Obligé de coller mon dico sur la platine pour pouvoir me lever…

Une lumière allumée, quelques plaintes à cause de la douleur due à ma position, et un chien sorti dans la cour, plus tard…

J’attends d’avoir déménagé pour vraiment m’installer, j’ai besoin aussi d’un lit, d’un frigo, qui fait congélateur aussi tant qu’à faire. Alors tout ça, le bureau, le lit, et compagnie, j’attends, parce que là où je vis, déjà y a pas de place, je dois emmener par mes propres moyens les objets encombrants foutus à la déchète, et j’ai pour le moment qu’un scooter valide. Je me vois mal emmener un canapé défoncé sur mon dos, avec le scoot. Bref. J’ai aussi v’la les cartons. Les cartons me pourrissent la vie, les emballages des commandes, quasi systématiquement suremballées. J’ai un tout petit petit local dans la cour, il est blindé de cartons, je ne peux plus en mettre un seul. Trop de choses à faire, et si peu de possibilité pour le faire. Je comprends les gens qui s’emmerdent pas et qui foutent tout sur le trottoir. C’est eux qui ont raison, c’est une forme de rébellion. Besoin d’un autre café…

Une cafetière lancée plus tard…

Hop ! Bon alors, je dois dire niveau café, que j’ai testé les café de marque carrefour, estampillés de pays divers comme la Colombie, ou l’Ethiopie. Le café carrefour colombien, il a un arrière goût qui me plait pas. Je viens d’ouvrir l’éthiopien, l’odeur n’a rien à voir, on sent que le raffinement est bien supérieur. Bref. Je le verbalise sinon je m’en souviendrai pas et je serai foutu de reprendre du colombien pour tester un truc déjà testé. Sachant que la Colombie c’est l’Amérique du Sud, et que l’Ethiopie c’est l’Afrique de l’est, ce café est donc africain. Le coin de l’Ethiopie, c’est la Corne de l’Afrique, elle contient aussi la Somalie, l’Érythrée et Djibouti. Ce café est cultivé à Zion

Carrefour et le café… Comment sont traités les travailleurs africains qui cultivent et récoltent le café qu’on trouve en fin de parcours, dans les rayons français des supermarchés Carrefour ? Ce café précisément s’appelle « Café moulu Ethiopia » et la seule information réelle que j’ai sur ce paquet, c’est la suivante : « Torréfié et conditionné par EMB 76681B pour Interdis » suivi du numéro du Service consommateur Carrefour Interdis. Pour l’instant, j’éviterai d’utiliser mon téléphone, pis je vais pas les appeler pour leur poser la question comme un teubé, ils me répondraient que bien sûr, tout se passe bien en Afrique et comme je peux pas le vérifier directement, bah faudra que je me contente de leur parole d’enfants de putes.

L’idée c’est que ces enculés proposent des cafés provenant de pays précis, et ne font pas de l’éthique. Parce que ça reviendrait trop cher de bien traiter les gens. Le café dans les supermarchés, c’est la baise assurée pour les petits producteurs comme pour les consommateurs. Rares sont ceux qui sont à la fois estampillés Bio & Ethique. Pourtant il faudrait qu’ils le soient tous. La logique voudrait qu’en 2020, on ne puisse plus tricher, or il n’y a pas eu époque plus favorable pour la triche des gros industriels. Rien n’a changé, ils prennent toujours ouvertement les clients pour des imbéciles, et le pire c’est que ça marche ! Mêmes méthodes que chez les politiciens au pouvoir… D’ailleurs ils sont de mèche. J’ai assez craché sur mon café ou pas ? Pas assez pour accentuer son amertume, il est vraiment bon en revanche.

L'illusion du choix
L’illusion du choix

Des fois je me demande, sans aucune certitude quant aux scénarios possible, de quoi sera fait l’avenir moyen. Dans une cinquantaine d’années, on en sera où en France ? Et dans le monde ? Obligera-t-on les gens à adopter des comportements, comme on le fait aujourd’hui, pour satisfaire une petite minorité qui certes souffre de sa mise au ban ?

Pour prouver que t’es pas homophobe faudra bientôt que tu suces des types…

Orelsan (Suicide social)

Juste parce qu’un artiste, un « fils de » aura été vexé dans une émission, une loi serait édictée et du jour au lendemain tel ou tel mot ou expression serait dorénavant interdit et durement puni par ladite loi, comme pour les insultes antisémites pas du tout à l’instar, hélas, des insultes islamophobes et négrophobes, y a eu aussi des périodes où en France on se défoulait allègrement sur les Portugais et sur les Maghrébins cette fois sans évoquer leur éventuelle religion musulmane. Y a tout de même un déséquilibre et ce qu’on appelle une discrimination positive envers les Juifs en France. Je n’envisage pas qu’on puisse attaquer quelqu’un en justice pour une simple insulte. Ou plusieurs. A la rigueur, du harcèlement, un déferlement d’insultes constant sur une longue période, là je peux comprendre.

Purée il faudrait pas mais je sens que je vais m’envoyer un 3e café. Mais quoi ?? Ce que je viens de dire au-dessus fait de moi un antisémite ? Si c’est le cas, on est pas dans la merde… Je m’exprime et j’emmerde royalement toute morale n’étant pas mienne. Si faire état d’un fait, le constater et en parler fait de toi un antisémite, alors nombreux sont les antisémites qui s’ignorent. Mais chut, ce sujet pique, faut pas en parler… Nique sa maman avec tout le respect que je dois à cette dame, j’en parlerai si ça me chante. Je n’ai aucune sympathie particulière pour une communauté quelle qu’elle soit excepté celle des toxs (la mienne, je suis un cliché à moi seul, un mauvais exemple), toutes sont à la même enseigne : si elles souffrent d’ostracisme, je ne nierai ni ne minimiserai jamais cette souffrance, mais attention aux extrêmes parce que le communautarisme, c’est de la merde. La mixité en revanche, c’est super. Si j’ai un enfant métis, pour moi ce sera une grande fierté. Le favoritisme, la chasse a qui a le plus souffert que qui, c’est aussi de la merde. Je ne conçois pas qu’une communauté puisse détenir la 1ère place dans un palmarès de la souffrance des peuples. Autant dire que si c’était le cas, les Juifs seraient distancés depuis un bail par d’autres comme les Rohingya, Syriens, Kurdes, et autres peuples qui défrayent la chronique dans les colonnes des journaux d’actualités.

Morale, je t’emmerde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s