Communication Non Violente

Les blessures de l’âme

Ego : Putain ça m’énerve.

Conscience : Vas-y, vide toi. Je sais ce qu’il y a mais je vais te laisser le plaisir de t’exprimer.

Ego : Je pleure pour un oui ou pour un non, comme quelqu’un qui aurait des ennuis d’hormones je sais pas. C’est pas la douleur, c’est mental. J’ai aussi des envies de meurtres réprimées, de meurtres avec un ‘s’ oui. Sur la défensive, j’y suis en permanence. Je viens de parler de meurtres suite à l’idée qu’on pourrait se foutre de ma gueule parce que je chiale seul chez moi comme ça, sans raison réelle, et les meurtres étaient prévus sur les rigolards. J’ai vraiment un problème avec la moquerie, j’assimile ça à de l’humiliation. J’en veux systématiquement à qui se moque de moi sauf si j’ai commencé à taper moi-même dans l’autodérision.

Conscience : Beaucoup de choses.

Ego : J’ai pas envie d’approfondir les choses, pas en ce moment. J’ai envie d’écrire mais c’est pas pour les bonnes raisons. Les bonnes raisons c’est d’écrire pour moi, juste pour moi, jamais pour personne d’autre que pour moi.

Conscience : Alors pourquoi tu le mets en public ?

Ego : Bah je me dis que si quelqu’un a les mêmes soucis il se sentira moins seul. Et il pourra essayer les solutions qui ont marché pour moi.

Conscience : Syndrome du sauveur… Faut toujours que ce que tu aies fait puisse servir à autrui ?

Intelligence : Purée, cette phrase où 4 verbes se suivent ! Phrases courte, mais 5 verbes en tout : falloir, avoir (auxiliaire), faire (participe passé), pouvoir (subjonctif), et servir (infinitif)…
Waow ! C’est qu’elle s’touche la conscience ! Ça lui a réussi de pécho un Bescherelle faut croire ! Ah mais combien de verbe je viens d’employer ? Cinq !! Avoir, réussir, pécho – si si je pécho, tu péchos, il pécho, nous péchöons, etc – falloir et croire. Je suis hyper balèze, je fais même pas exprès !
VAS Y LE CORPS TU PEUX FAIRE LA DANSE DE LA VICTOIRE !

Corps : Fais la toi-même connasse !

Ego : Si ça peut servir à quelqu’un d’autre, c’est tant mieux. Qu’est-ce qu’ils viennent foutre dans notre discussion ces deux là ? Il manque plus que Cœur et Âme et on est au complet…

Conscience : Hahaha ! Eh ouais. Laisse les s’embrouiller on s’en fout.
Où on en était ? Ah oui le syndrome de Djizeuss… C’est tout à ton honneur que tu veuilles que tes analyses écrites servent à d’autres. Mais tu parles de meurtres aussi, et c’est pas anodin quand même. D’où te vient toute cette violence d’après toi ?

Ego : Une… blessure de l’âme ?

Conscience : Ah OK, solution de facilité, je comprends, je comprends… T’as entendu parler de ça récemment, je me souviens j’étais là. Ça disait un truc du genre il y a 7 blessures de l’âme. Alors après une recherche sommaire, beaucoup de monde évoque ces fameuses 7 blessures, quoi qu’il y ait d’autres versions, 5 blessures… Et sans doute d’autres. Creuser n’engage à rien après tout ! Les blessures de l’âme, qu’est-ce ? Ce sera ta prochaine question, je le pressens.

Ego : Chiche !

Âme  : Bah ça promet pour la suite…

Ego : Retourne dans ta cage toi !

Cœur : Qui c’est qui parle de poids chiches ?

Ego : Complèt’ment à la masse cuilà ! Rentrez à l’intérieur là zou ! Hop hop hop par où vous êtes sorti.

Cœur : J’peux aps j’suis sorti par l’oreille…

Ego : J’veux pas l’savoir Cœur, si t’es sorti par l’oreille tu rerentres par l’oreille, et tu te démerdes pour trouver le chemin du retour. Dépêchez vous sinon j’vous fouette !

Conscience : En rang par deux j’veux voir qu’une tête !

Environ 4h plus tard, quelques tentatives ratées pour dormir, des démangeaisons maladives, et une cafetière de café faite. 1er café.

Bon. Manifestement, y a plus de sources qui parlent de 5 blessures de l’âme. Une première définition qu’un enfant de 5 ans pourrait comprendre, c’est que ce sont les traumatismes de l’enfance. Donc pourquoi on appellerait ça blessures de l’âme ? Il me semblait plutôt que la notion incluait l’idée de la réincarnation, et que ces blessures aurait été davantage des traumas vraiment extrêmes, vécus dans certaines vies, et qui seraient restés là, tâches noires indélébiles handicaps au démarrage d’une nouvelle vie, rendant plus vulnérables à ces actes lors de ces nouvelles vies. Faut croire que j’avais tort.

Tous s’accordent pour lister ces « blessures » dans cet ordre ou pas :

Blessures :

  1. Le rejet
  2. L’abandon
  3. L’humiliation
  4. La trahison
  5. L’injustice

Masques :

  • Fuite
  • Dépendance
  • Masochisme
  • Contrôle
  • Rigidité

Certains ajoutent selon leurs interprétations ou leurs traumas personnels, ou encore ce qu’ils ont observés en tant que praticien psychologue, psychiatre, je ne sais pas, d’autres blessures, elles peuvent monter jusqu’à 7 comme j’avais initialement noté, en fonction des gens le tableau est différent. Cependant pour le moment, je vais m’arrêter sur ces 5 actes qui peuvent effectivement blesser à vie dans l’enfance, mais pas que dans l’enfance. L’idée est que pendant l’enfance on se construit, et que les blessures faites à l’âge de la construction mentale sont bien plus pernicieuses que celles faites à un être « fini » en quelques sortes.

Donc, à chacune de ces blessures, correspondent des masques, qui sont des stratégies visant à souffrir le moins possible en cas de remise dans la situation qui a provoqué ladite blessure. La fuite, l’isolement, pour éviter le rejet ; la dépendance affective, à l’autre, pour prévenir l’abandon ; le masochisme afin de ne plus souffrir de l’humiliation, le masochiste au contraire va aimer l’humiliation et n’en souffrira plus ; le besoin de tout contrôler pour éviter en amont la trahison ; une rigidité à outrance pour prévenir l’injustice.

Bref ça ne m’intéresse pas plus que ça finalement, car ça n’a pas de notion spirituelle. On parle de psychologie, et ce n’est qu’un autre nom pour qualifier des choses que je connaissais déjà. Disons que si on peut réduire les « blessures » à 5 actes bien documentés et connus, ça peut simplifier les choses, souvent sophistiquées par l’alter-ego pendant des années, afin que le casse-tête soit le plus complexe possible, voire impossible à résoudre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s