L'invisible

Annales akashiques

Y a tellement de livres qu’il faut que je lise. Je m’étais fait une liste mais y avait plus de place dessus. J’avais de mémoire placé dessus un livre que je ne me suis pas encore procuré en raison de son prix que je trouve prohibitif, mais il m’intriguait au plus haut point. C’était sur les vies antérieures, enfin l’Akasha, ou âkâsha, si ça te dis quelque chose. C’est du sanskrit. On pourrait vulgariser ça par un terme occidental, ce serait faux dans l’ensemble, mais je vais la faire quand même cette diagonale : la matière noire augmentée d’un pouvoir de mémoire universelle.

Tout ça n’a rien de scientifique, c’est spirituel. Dans l’Akasha, dans l’espace où cette matière invisible est omniprésente, se trouvent (toujours selon certaines sources orientales, hindouisme, bouddhisme…), nos dossiers akashiques, encore appelées annales akashiques dans lesquels sont inscrit tous les détails de chacune de nos vies antérieures – si tant est que la vie fonctionne ainsi. C’est ce qui nous relie tous les uns aux autres, c’est ce qui fait que l’univers est unité. Quand je te fais du mal, je me fais du mal. Car tu es moi, et je suis toi. Nous ne sommes que deux parties distinctes d’un même élément, l’univers. Voilà.

Que de promesses ! La lecture des annales akashiques permettrait de réaliser un rêve que beaucoup d’entre nous ont : si tant est que nous ayons des vies antérieures, avoir des détails sur celles-ci. Je ne saurais suggérer assez de prudence quant à ce que proposent certainement des experts, consultations payantes. Ce type de milieu est plein de personnes vénales qui prennent les gens pour des abrutis en leur racontant des conneries qu’ils gobent tout cru. C’est pourquoi avant tout contact extérieur sur ce sujet, je te suggère sincèrement de te documenter. Tu sauras de quoi tu parles. En tant qu’autodidacte, j’espère que lorsque je vais me pencher sur le sujet, et je vais me pencher sur le sujet un jour, je n’aurais besoin de personne pour découvrir les choses qu’il y a à découvrir, si y en a…

Autre mise en garde : les fantasmes. Y a eu des grands hommes, des grandes femmes, y a eu des salauds finis, des martyrs, des artistes, etc. Certes, y en a eu. Si on compare au reste du monde c’était un tout petit pourcentage, alors si rien n’est impossible quand on part du principe que la réincarnation existe, il y a un microscopique pourcentage de chance que je fus Jules Verne, Hitler, Martin Luther King ou encore Adam (de Adam&Eve Corp®). Attention aux fantasmes, ouais. La simplicité a aussi son charme, avoir été des gens simples a ses avantages.

Donc il y a une sous-branche de la littérature dédiée à ce sujet, ce concept. Ne voulant pas renvoyer vers des documents de merde, je ne vais pas mettre de lien, je n’ai encore lu aucun bouquin sur ce sujet, c’est prévu, donc une fois que j’aurais trouvé une source digne de ce nom, je n’hésiterai pas à refaire un billet. Ce présent billet est là pour présenter un peu le truc. C’est passionnant. Enfin, pour moi, c’est passionnant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s