Quotidien monotone

Marché-credi

Mercredi… C’est le jour du marché, j’aime pas trop le mercredi.

Le mercredi, pour des copines c’est aussi à la fois le jour le pire de la semaine, et le plus riche, rempli d’émotions diverses : c’est le jour de l’ASE qui aurait tendance à davantage pourrir la vie de personnes innocentes mais qui ont le malheur de fumer des joints, que d’aider leurs enfants. Bah ouais, entre d’un côté un foyer super cool dans lequel le môme peut s’exprimer en toutes circonstances, vivre sa vie d’enfant avec des parents cool, et de l’autre un foyer bridé pète-sec (une famille d’accueil), ou pire, un foyer pour enfants orphelins ou à problèmes, dans ces lieux règnent au delà du règlement intérieur dont chacun se fout bien, des règles infantiles atroces. Ce dernier détail, on le passe outre, enfin les salauds qui décident pour toi le passent outre. Ce qui est plus important pour eux c’est que ton ou tes gosses ne côtoient pas d’ascendants fumeurs de joints, par contre les directeurs et les éducateurs violents (et parfois pervers) des foyers, et puis les gamins à l’enfance écorchée qui brutalisent leur entourage, ça pas de souci. Tu sais, savoir qu’une fillette de 13 ans que tu aimes bien, toi qui en a 14, fait la pute, je te jure que ça calme. Ça se passe en France. Et au cœur même de nos établissements institutionnels dits éducatifs.

Le mercredi ici c’est aussi le jour du marché. Je devrais aller le faire, mais j’ai la nette impression que beaucoup de stands sont juste là pour la galerie, qu’ils n’ont rien d’artisanaux, juste là pour vendre planqué derrière des normes Bio. Enfin, les boulangers qui vendent leur pain au levain, eux, au moins t’es certain qu’ils le font eux-mêmes, leur pain. 3 fromagers se font face en biais, faisant mine de cohabiter sans animosité. Ils sont concurrents mais faut pas trop le montrer aux clients…

C’est ça qui manque ici à la réflexion, un fromager, mais un fixe. Oh je dis ça pour la galerie, j’entre jamais chez les commerçants spécifiques. Le mec du Vival a choisi de remplir ce rôle toute la semaine, mais ses prix sont abusés.

Quand je suis arrivé ici, j’ai été impressionné par ce marché, c’était l’été, y avait du monde, pas de trou entre deux stands, ça descendait jusque sur le grand parking en contrebas de la mairie, et même sur cette place, y avait du monde. Bah c’était pas ce qu’on pourrait appeler un grand marché, mais un bon quoi. Et puis j’ai emménagé, alors je sais pas si à ce moment là ils se sont passé le mot, mais je n’ai plus jamais revu le marché comme ça. De temps en temps j’y passe, très rarement j’y fais quelques courses. Y a notamment un petit vendeur de saucissons avec chacun sa spécificité : sanglier, piment d’Espelette, noix, etc. Y en a plein comme ça. Le seul qu’il n’a pas c’est le nature… Et ils sont vraiment bons.

Leurs fromages aussi sont bons, aux fromagers, mais je trouve gênant cette promiscuité entre plusieurs commerçants qui vendent des produits similaires, ça se gueule en vis à vis, ah bah ça y va les vannes, hein !

Enfin, ce marché, c’est pas Byzance. Heureusement que y en a qui sont déterminés et qui viennent hiver comme été, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, eux ce sont les artisans du coin. Ils en vivent, et ils consomment ce qu’ils produisent. Y a aussi ce mec qui donnait régulièrement les restes de sa beuh vaporisée à une copine… En plus du kilo de patates…

Bon finalement il est bien ce marché ! Si on peut payer en beuh ou en poneys… que demande le peuple ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s