Auto-Psychologie

Sale temps pour un gauchiasse à Fisdeputac

Les petites villes provinciales du Limousin sont souvent des villes de sales fachos, homophobes patentés, que ce soit côté français, ou côté étranger, tous adeptes du communautarisme. 

Et au milieu coule quelques gauchistes. Celui-là va se recoucher tas d’enculés.  

En fait pas tout de suite. Permets moi d’abord de te dépeindre une ville type d’ici, (appelons-la Fisdeputac) pour que soit tu l’évites, soit ça attise ta curiosité et que tu ailles dans un de ces zoo humain de merde leur balancer des cacahuètes.

Humidité : 80% été comme hiver. Ah bah on comprend mieux pourquoi ils sont tous cons là-bas… Reste les couilles qui trempent dans l’eau 24/24 7/7 toi et ensuite on en reparle. Faut être super déterminé à rester quelque part quand ce quelque part est désagréable comme ici. On imagine bien les bébés pas changés leurs propriétaires croyant que leur pisse c’est l’humidité… Bah oui parce qu’ils ont tous le nez bouchés quasi tout le temps : soit ils sniffent toutes sortes de drogues tout en crachant sur les injecteurs qui respirent, eux, relativement bien. Soit ils sont malades (seulement les immigrés de cette ville spéciale, les autres ont mutés version crapauds).

Les punks s’embourgeoisent ici. C’est presque automatique. La sympathie des gendarmes te donne envie de leur faire confiance. De leur parler. Mais ça reste des putes, faut pas rêver. 

Des sales races les appellent pour un ongle cassé. Ils se déplacent. Par contre le jour où des gens tentent de casser ta porte, ils ne viennent pas évidemment. Si tu n’es pas d’ici en tous cas. Donc faut s’adapter. S’armer. Régler les choses soi-même et en définitive c’est toujours mieux de faire ça. Ca s’appelle l’action directe. J’ai toujours eu de la sympathie pour ce groupe activiste assassin de nuisibles (notamment un juge ou je ne sais plus on s’en fout, un flic ou un politicien) AD. Parce que voilà, ça c’est une action concrète… Tuer des nuisibles qui participent activement à ce que le monde se maintienne tel qu’il est : gouverné par le fric, c’est quelque chose d’utile.

Par exemple, les maires. Des voleurs les 3/4 du temps comme beaucoup de monde ici. On voit bien que les rues sont entretenues parfois 1x par 5 ans… L’argent passe dans ? On sait pas. Ici seules les hautes classes ont droit à leur poubelle individuelle. Et les propriétaires entrent chez leurs locataires quand ils ne sont pas là. De quoi rendre fou.