Dessins

Trasher

Trasher fait les poubelles de ton coeur… Totalement imparfait, ah merde j’ai pas refait les oreilles… Eh bah tant pis ! D’ailleurs Trasher aime les trachées comme il aime les conduits auditifs : saignantes, voire bleues.

Dessins

Quelqu’un

Ouais, quelqu’un, en tous cas dans mon esprit décalé de camé pas vraiment de Calais. Pas envie de vivre au Pas de Calais, moi ce serait plutôt le sud et son soleil toute l’année qui m’attirerait, et le Pas de Calais l’été, à la rigueur. Mais si c’est pour sentir les relents de cette jungle descendre sur la ville, alors là non. Cette jungle, bien présente parce que les pays ne sont pas foutus de trouver des solutions convenables à des problèmes qu’ils construisent pourtant ensemble, main dans la main… C’est un peu comme si à la fin du repas, tout le monde se cassait vite pour éviter de débarrasser. Tu sais le truc qui montre vraiment le degré de mesquinerie de chacun.

Un des problèmes quand on doit gérer des gens, c’est qu’il faut bien limiter son champ d’action et déléguer pour les tâches plus détaillées. Le souci aussi c’est quand des tonnes de crétins ont revendiqué le pouvoir (chef du monde) en même temps et c’est plus possible maintenant, les soucis sont bien trop avancés, ils se sont bien installés, et il n’est pas question de se mettre en game over et de redémarrer une partie au Crétacé, Homme crétin, tu n’avais qu’une vie et tu l’as gâchée. Bah le pantin derrière son clavier, là, en train de s’agiter pour se montrer au monde ingrat (le même qui crache sur euh… tout ce qu’il estime moins méritant de vivre que lui), fait la même chose t’entends ? Il se détruit, il détruit la marchandise. Humanité tu as là un acolyte.

Dessins, Expériences

Dessin #1 – Fred

Un jour je saurai dessiner ! Personnage fictif. Ca c’est le patient 0. Je m’entraîne, ça donne des résultats, mmm… étranges, mais bon, intéressants quand même, j’explore les méthodes des uns et des autres sur youtube, va savoir à la fin j’aurais la mienne. Comme j’avais plus de gomme, j’ai utilisé de la mie de pain pour gommer. Toute la nuit, et le temps que la librairie ouvre moi j’étais en mode sieste… Bah il est pas si fictif ce personnage, mais je jure que pendant que je l’ai truqué sur la feuille je n’ai pas une seule seconde pensé à mon ancien et vieux pote Fred… Donc le dessin me rappelant ce mec de y a 25 ans, je l’ai appelé comme ça.